LIVRE D’OR

Sur la table du Salon, un grand cahier…
A vous de le remplir…

Les messages sont modérés : ils apparaissent en ligne dès qu’un modérateur les a relu.
Merci pour votre patience…

Écrivez un nouveau message dans le livre d’or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
6 messages.
FOLCH de ALBI a écrit le 3 octobre 2021 à 8h23
ROMAIN DIDIER

Il a commencé en cassette,
Avec deux ou trois morceaux,
Des notes en boucle dans la tête,
Des mots que l'on a trouvé beaux.

La voix était chaude, toute en rondeur,
Le regard vers nous se dirigeait,
Les mains se démenaient par choeur
Dans les méandres mélodieux du clavier.

Dés la fin de son tour de chant,
Dans un livre de "Deuils" où il laissait sa trace,
Comment aurait-il pu faire autrement.
On l'attendait ferme, pour une dédicace.

Chacun de nous a recollé son histoire,
Avec les morceaux de ses mélodies,
Des idées claires aux idées noires,
Qui viennent bousculer nos vies.

"A des millions d'années lumières",
Et pourtant près de ses chansons,
Dans notre jardin secret solitaire,
Il a semé de belles émotions.

Faut-il vraiment qu'on le lui dise,
Car il le sait sûrement déjà,
Quand, au piano il mouille sa chemise,
Un artiste, un vrai, c'est fait pour ça.

Ses CD ont été passés maintes fois,
La pochette "Si fragile" a été abimée,
Du "Bout des Rails" au "Bout des Doigts",
On s'est souvent "senti plus léger".

"Cette vie qui est remplie d'images",
De boites entr'ouvertes sur "La Mémoire",
Romain Didier, sans le savoir, a tourné les pages,
Du grand livre album de nos histoires.

6 Décembre 2016 (d'Albi à Paris)
FOUGEIROL de MONTELIMAR a écrit le 25 septembre 2021 à 0h10
Une rencontre à Lausanne cet été à l'Esprit Frappeur en compagnie de Gérard MOREL et ce concert-récital du 17 septembre au même endroit dans l'intimité, c'était à nouveau un très beau cadeau partagé : Chez Romain Didier, les mélodies subtiles, les compositions toutes plus recherchées et pertinentes les unes que les autres accompagnent des textes ciselés dans une ambiance un peu douce-amère ou douce- souriante.. L'humanité est à fleur de peau de l'homme et de son oeuvre. c'était BEAU, c'était GRAND avec la noblesse de la modestie..Un jour à MONTELIMAR, chiche !
Charpentier de Bordeaux a écrit le 23 mars 2021 à 19h07
Romain Didier est un musicien subtil, grâcieux, doublé d'un auteur dont les textes consolent l'absence, la nostalgie de l'enfance... J'ai forgé ma vie d'homme en l'écoutant, il guide toujours mes pas encore aujourd'hui de sa voix chaleureuse et profonde. Ses orchestrations, limpides, sont belles à pleurer : il faut s'y laisser prendre ! Enfin, il faut que je vous raconte : j'ai découvert Romain Didier un soir de Noël : mes parents avaient trouvé chez un disquaire aventureux un imposant coffret de Francis Lemarque, que Romain avait orchestré de A à Z. J'ai suivi le fil de ma curiosité, mais qui est cet arrangeur ? Je n'ai pas été déçu 🙂
cottard de velleron a écrit le 14 mars 2021 à 17h46
En plus d'être un musicien merveilleux, un auteur magnifique, un humain formidable Romain est un ami délicieux.
Camerlynck de Gisy les Nobles a écrit le 11 mars 2021 à 14h04
Romain c’est un frère trop humble, un de mes miroirs d’âmes. Bien sur il y a Leprest immense, Bien sûr il y a aussi Pascal Mathieu, et d’autres auteurs. Mais il y a aussi Romain l’auteur et ses mots me disent tout autant. J’ai souvenir de moments musicaux ou devant moi et pour un de mes spectacles il composait sur des textes de Mouron, Magie créative d’une âme musicienne. Et puis nous aimons aussi quelques œuvres de César Franck . Romain me nourrit
Eleonore de Chatillon a écrit le 10 mars 2021 à 22h57
Quel bonheur de voir enfin un beau site internet sur Romain Didier
S il vous plait mettez davantage de partitions dans la partir boutique.
Merci, hâte d entendre la totalité de l album